Excellente soirée que ce moment passé ensemble salle François Lods. Organisée au dernier moment, et alors que d’aucuns, à commencer par les Collégiens étaient déjà en vacances ou le nez dans leur ultimes révisions, nous n’étions guère certain de nous y retrouver nombreux. Mais comme toujours, les liens indéfectibles qui nous unissent, l’enthousiasme constant des uns et des autres ont donné à ce moment, autant d’agrément que tous les autres. André Swartebroekx, Jean Micaleff, Roland Mayer (et Astrid) François Heizmann, Paul Dopff, Pierre François Marsol, Hélène Muller-Bessenay, ...etc., étaient bien là. Avec en plus, l’opportunité de partager ce moment avec le personnel et les enseignants ainsi qu'avec plusieurs élèves parmi les meilleurs, bien sur ! Véronique Belin, Christiane Junghans, Nathalie Bachelard, Marie Catherine Efkhanian, et bien d’autres (je vous laisse de quoi compléter cet article dans les commentaires). Visite bienvenue de Josiane Escote aussi, malheureusement accaparée par ses fonctions, de Fabien Larroque, très bientôt nouvel ancien du Collège, comme tout les bacheliers de l’année ! Et puis Albert Munoz aussi, nouvel administrateur à l’expérience et aux compétences bienvenues, découvrant la salle François Lods. J’avais eu le plaisir de lui présenter l’ensemble du campus quelques heures auparavant ce qui est toujours réjouissant : on ne s’en lasse pas !


Chacun avait tant apporté de contributions roboratives que nous ne savions plus comment manger tout cela. Et eu égard au respect des règles en vigueur, auxquelles nous ne saurions bien sur contrevenir (!), je tairai la nature de ce qui a empli nos verres et nos cœurs.


Enfin nous avons projeté le DVD du 70eme, avec pour commencer et nous remettre dans l’ambiance le bonus du "Bourbon Street", puis l’inventif et drolatique "2008 : le blog". Puis vint le film lui-même, à la hauteur de notre longue année d’attente ! Applaudissements nourris à la fin de la projection en remerciements à Paul Dopff !

En marge de ce moment de détente, quelques brèves apartés sur l’assemblée générale du lendemain, mais de cela nous étions convenu de n’en parler plus attentivement que le lendemain matin. Nous avons néanmoins conclu sur l’expression de cette forte attente exprimée par le Collège à propos de tout ce que pouvaient apporter les anciens. Comme on se donnait rendez vous symboliquement pour juin 2014, Pierre Rousset nous invitait à ne surtout pas attendre une telle échéance pour être présent chaque année, voire continûment, dans la vie du Collège, tant ce que nous avions apporté depuis un an était essentiel. Pari relevé aussitôt par l’AACC. Pour peu que les grilles s’ouvrent enfin franchement et sans ostracisme, ce qui s’annonce bien, nous serons là. Nous sommes là, et aussi longtemps que vivra le Collège Cévenol !