Anne Marie Boyer, représentante de la Fédération Protestante de France* :

« La Fédération ne peut-être une tutelle et on ne peut plus supposer qu’elle le soit aujourd’hui. Le bureau de la Fédération s’est beaucoup investi pour que ces groupes de travail se mettent en place entre l’association unifiée, les anciens élèves, les parents, la mairie et la fédération mais les gens ont beaucoup réagi et j’espère qu’on arrivera à aller de l’avant. Je reste optimiste mais tout le monde devra se serrer les coudes. »

* Propos recueillis par la Gazette du 11 février 2010. La FPF, Fédération Protestante de France est représentée au sein du CA de l'AUCC par l'une de ses administratrices, Anne Marie Boyer. La FPF a tout fait depuis 12 ans pour aider le Collège à s'en sortir, n'hésitant pas à prendre en charge la responsabilité de la présidence et à accepter de la prendre sous sa "protection" (son "égide " dans les statuts). Au-delà, elle a offert ses compétences pour un vaste audit il y a 3 ans, et enfin tenter encore cette année de contribuer à organiser une saine concertation entre toutes les parties prenantes, municipalité, anciens, parents, qui s'inquiétaient de la situation du Collège et des difficultés à être entendu à ce sujet. Jusqu'à la réunion du 19 décembre dernier et l'échec qui en est résulté le 28 janvier. l.