Voici le compte rendu de la réunion du 19 décembre, proposée et initiée par la Fédération Protestante et destiné à rapprocher les points de vue du Conseil d'administration de l'AUCC, de l'Association des Anciens (AACC) et de l'Association des parents d'élèves du Collège Cevenol (APECC), de la municipalité du Chambon-sur-Lignon et de la Fédération Protestante de France (FPF).

Afin de préserver le droit à le confidentialité des points de vue individuels, tous les noms cités dans les prises de parole au cours des interventions ont été remplacé par [...] et la seule personne morale correspondante.

FPF- Collège Cévenol

Compte-rendu de la réunion du 19 décembre 2009 à Lyon

Présents :
Association Unifiée du Collège Cévenol (AUCC) : Alain Berthoud (vice président, Antoine Cathala (secrétaire), Hubert Pasquette (trésorier adjoint), Claude Le Vu (membre du CA), Christine Boissonnet (membre du CA) Association des Anciens du Collège Cévenol( AACC) : Laurent Pasteur (président), Benoît Danse, François Heizmann (membres du bureau)
Association des parents d’élèves du Collège Cévenol (APECC) : Christophe Geoffroy (Président)
Madame Wauquiez, maire du Chambon
Fédération Protestante de France : Pasteur Claude Baty (Président) ; Jean-Daniel Roque (trésorier de la FPF), Anne-Marie Boyer (membre du conseil de la FPF, déléguée FPF au CA de l’AUCC) Pasteur Grossein (Président de région de l’Eglise Réformée)

Après accueil et lecture du psaume 34, le président de la FPF demande à chaque partie de présenter sa vision de la situation du collège.

[L'AUCC] ouvre le débat et demande qu'en préalable on trouve un terrain d'entente pour apaiser les tensions existantes. [Elle] explique que la Présidente est volontairement absente pour que les débats soient plus libres. [Elle] rappelle les difficultés structurelles du collège qui a souvent dû faire appel à des soutiens extérieurs. La FPF a offert une excellente collaboration lors de l'audit dont les préconisations ont été suivies. Des changements sont en cours depuis 2 ans. Le CA cherche depuis plusieurs années déjà à construire un projet qui sera vendable à l'extérieur. Ce projet est en phase de consultation. [Elle] fait état des tensions actuelles : depuis le début de l'organisation de la fête du 70e anniversaire on a vu arriver "des gens très dynamiques" qui petit à petit se sont mis à parler au nom du CC. Les règles minimales de la vie associative n'ont pas été respectées. Toutes les énergies positives sont certes les bienvenues mais la suspicion est née de la méthode.[Elle] exprime le malaise par rapport à la FPF. Le CA a l’impression que la FPF en recevant [L'AACC] « a déroulé le tapis rouge ». Dans le passé le CA a eu l’impression que l’offre d’aide de la Fédération était conditionnée, en particulier pour une entrée dans la fondation du protestantisme. Le CA souhaiterait de l'aide pour une campagne de recrutement.

[L'AACC] est conscient des difficultés à travailler ensemble. L'AACC est dynamique et ses efforts semblent mal vécus par le CA. Elle considère que la situation financière est catastrophique, mal appréciée par le CA d'où une inquiétude légitime. Il faut redresser les finances, avoir un projet et une orientation différente pour séduire mécènes et parents d'élèves. [Elle] déplore le climat de méfiance et de suspicion et rappelle la décision prise le 20 novembre pour ouvrir les groupes de travail de l’AACC à des membres de l’AUCC (un groupe sur la situation financière, un sur le projet, un sur la gouvernance).[Cf. le texte complet de son intervention]

[L'APECC] déplore les guerres intestines qui « sont toujours contre productives et laissent toujours des traces ». Il faut se concentrer sur la qualité et les effectifs, cesser de parler du passé. Seul l'avenir compte et se construira à partir du présent.

[La Mairie] dit l’intérêt de la municipalité pour le collège.Le collège est le 1er employeur de la commune. Son histoire est liée à celle de la commune et fait partie de l’image protestante de la commune. Il faut que le collège reste adossé à la FPF. [Elle] se dit très préoccupée par la situation financière du collège qui doit 700 000 € à la commune (crédit-bail). Il faut des solutions pour que le collège trouve un équilibre financier et surtout travailler tous ensemble.

[L'ERF Centre Rhône Alpes] rappelle l'implication des pasteurs d'Annonay et du Chambon et aussi l'intérêt de l'Eglise Réformée pour le collège. L’ERF souhaite vivre un témoignage de présence dans les œuvres mais il arrive que les circonstances amènent l’Église à se désengager parce qu’elle ne peut plus assumer ce job.

[La FPF] redit qu'elle n’a pas d’autre ambition que d’aider le collège et qu’elle n’a aucune intention de mettre la main sur les biens du CC. [Elle] précise les points suivants :
1 - La FPF fait partie des 9 membres de droit de l'AUCC et les statuts placent le CC sous l'égide de la FPF, formulation choisie par le Collège Cévenol et non par la FPF. Quel sens donne l’AUCC à ce mot ? (Dictionnaire: égide=protection). Le CC est la seule institution placée sous l’égide de la FPF.
2- La FPF reçoit toutes les personnes qui se présentent au nom du Collège Cévenol. Elle a donc reçu la Présidente de l’AUCC, Madame le maire accompagnée du président de l'AACC et recevra, autant que possible, toutes les personnes intéressées par le redressement du Collège.
3- Toutes les parties intéressées sont appelées à concourir au devenir du CC. La FPF s’étonne que la mairie ne soit pas mentionnée. Les statuts ne mentionnent pas l'APECC, ni les représentants des collectivités territoriales comme membres de droit du Conseil.
4- Il y a apparemment méconnaissance de ce qu'est la Fondation du protestantisme. C'est un service proposé mais qui ne s'impose pas et en 2007, c'est la Présidente de l’AUCC qui a mentionné un éventuel transfert des biens à la fondation.
5- La FPF a la conviction qu'il faut rechercher un consensus, qu'il y a urgence à trouver des solutions aux difficultés structurelles.

Discussion : points abordés
La déstabilisation du collège, lieu d’enseignement par les querelles et la façon dont ont été utilisés les mails. Discussion au sujet des derniers mails dont on ne sait s’ils sont personnels ou si ce sont des prises de position du bureau de l’AACC qui seraient en contradiction avec les engagements pris en novembre pour une collaboration AACC et AUCC.
Les statuts : l’APE est mentionnée comme membre de l’AG. Elle n’est pas assurée de siéger au conseil . La participation des collectivités locales est mentionnée de façon contradictoire §13,24. Il faudrait revoir les statuts. - Présence des collectivités locales : A. Cathala rappelle que la mairie a été membre de droit du CA. En 1986-88, lors des baux à construction, elle n’a plus souhaité l'être pour éviter les conflits d’intérêt. Le maire a siégé au CA à titre personnel puis a démissionné. Sont également invités de droit le conseil général et le conseil régional (qui vient rarement).
[La mairie] ne serait pas hostile à être membre de droit du CA.
- La Fondation du protestantisme : elle est au service des associations protestantes, il y a souvent intérêt à dissocier la gestion de la propriété. Il est vrai que les biens vont à la fondation mais que c'est toujours à la demande du propriétaire. Les choses se font selon l'ordre suivant: on rentre dans la Fondation puis on cherche les financements pour des projets.
Pas de visées sur les biens de la part de la FPF.
Discussion sur les dettes à la mairie à clarifier
Suites de l’audit : Beaucoup de choses ont été faites (changement de cabinet comptable, commissaire aux comptes, changements de direction, internat, regroupement des internats) le CC a bénéficié de la protection de la FPF. La FPF avait plus d'ambitions que ce qui lui a été permis de faire. Elle avait lors de l'audit proposé un groupe de travail, ce qui avait été refusé par le CA. Celui-ci avait ressenti la proposition comme une mise sous tutelle. Le problème est celui de la confiance. Toutes les personnes intéressées par l’avenir du collège doivent être réunies autour de la même table.

Propositions :
- distribution par les anciens élèves de l’affiche faite à l’occasion de protestants en fête aux pasteurs, curés et rabbins de leur ville. (AACC)
- étude de marché faite par 2 étudiants de l'IAE de Lyon pour enquêter auprès des jeunes « Que souhaiteriez trouver dans un établissement scolaire ? » ([L’APECC] rappelle les démarches faites par l'un de ses membres et le directeur avec accord de l’AUCC auprès d’établissements du Canada et des Etats-Unis).
- [L’APECC] propose la création de commissions sur l'avenir du CC, le rapport de ces commissions devant être fait avant le 6 Février (AG).

Décisions : création de groupes de travail sous l’égide de la FPF.
1- Projets et développement: A. Berthoud, L. Pasteur, Andreas Braun, Michael Iskedjan (Coordination : A-M Boyer avec l’appui de J-D Roque)
2- Recrutement/ressources: C. Geoffroy, C. Le Vu (coordonateur), FR. Deval (AACC), Isabeau Beigbeder (FPF)
3 - Statuts/Gouvernance: H. Pasquette (coordinateur), JD Roque (FPF), F. Bidegarade ( APE), A. Svardebroekx
Ces groupes travailleront en janvier et se retrouveront à Paris le 28 janvier 2010 au siège de la FPF, 47 Rue de Clichy, Paris de 14h à 18h.

Il est décidé de ne plus faire mention des griefs et des suspicions du passé.