Lettre
au ministre de la jeunesse,
de l'éducation nationale et de la recherche

       En proclamant les années 2001-2010 "Décennie de la culture de la non-violence et de la paix", l'Assemblée Générale de l'ONU " invite les Etats Membres à prendre les mesures nécessaires pour que la pratique de la non-violence et de la paix soit enseignée à tous les niveaux de leurs sociétés respectives, y compris dans les établissements d'enseignement ".

       Des expériences de plus en plus nombreuses nous ont convaincus que la formation des adultes et des enfants à la gestion concrète et non-violente des conflits est possible et bénéfique, pour l'enfant lui-même et pour le climat social de l'école. Ces initiatives portent sur la formation des enseignants et des éducateurs, la formation des élèves, la mise en place concrète de mécanismes de prévention et de gestion des violences issues des conflits au sein des établissements et la conception d'outils pédagogiques et de méthodes actives destinés à ces formations.

       Les dernières réformes ont permis de dégager des horaires où ces initiatives ont pu trouver leur place sans alourdir les emplois du temps des élèves et des professeurs.

       Le moment est venu d'envisager la mise en place officielle dans notre système éducatif de l'apprentissage de la non-violence et de la paix par l'acquisition des compétences interpersonnelles telles que le respect, l'écoute, l'affirmation de soi, la maîtrise des émotions, la solidarité, la coopération, la gestion non-violente des conflits, etc. et plus largement l'esprit de responsabilité et de dialogue qui constituent les fondements de la citoyenneté et de la vie démocratique.

       Nous appuyant sur des expériences très riches, engagées depuis des années, nous demandons au Ministre de l'Education de prendre les mesures suivantes :

  1. L'introduction officielle de cette formation à la non-violence et à la paix à tous les niveaux du système éducatif, dès l'école maternelle, avec un programme prévoyant des horaires, une progression, des outils et des méthodes pédagogiques,
  2. L'intégration de cet enseignement dans la formation initiale et continue des enseignants,
  3. L'accès de tous les adultes travaillant sur un site scolaire à une formation à la gestion des conflits.

=> Signer la pétition en ligne (cliquer ici)