Être parent d’élève au Collège Cévenol est ce différent d’ailleurs ?

Comme dans tout établissement scolaire, la représentation des parents d’élèves au sein de l’établissement est essentielle. Participations aux conseils de classe et aux activités auxquelles ils peuvent être associés constituent la base de cette collaboration. Mais l’APECC, l’association des Parents d’élèves du Collège Cévenol est également partie prenante de l’histoire du Collège Cévenol. Elle est membre de droit de l’AUCC, l’association gestionnaire du Collège, et membre de son Conseil d’administration. A ce titre elle au cœur des enjeux même du Collège, de ses valeurs, de ses succès comme des difficultés qu’il peut parfois traverser.

Si les parents d’élèves sont bien évidement prioritairement attentifs à ce que les meilleures conditions soient déployées au bénéfice des élèves actuels, leurs enfants, ils n’en demeurent pas moins attachés à ce que le Collège demeure, au delà, cet établissement de référence à nul autre pareil. Ils sont donc actuellement mobilisés au sein de l’équipe d’administration du Collège, pour concevoir, réaliser et soutenir toutes les initiatives impulsées sous la nouvelle présidence de Claude Le Vu depuis le mois de mars 2010.

Car ce qui caractérise souvent le privé, n’en déplaise à ses détracteurs, c’est notamment un directeur qui dirige des enseignants motivés et en communication permanente avec les parents. Contrairement à ce que l’on dit souvent, les parents n’y sont pas « clients » mais bien plutôt "associés" véritables coopérateurs du projet éducatif. Bien plus impliqués dans la gestion de l’établissement que dans le public.

L’APECC appelle donc tous les parents d’élèves du Collège Cévenol, adhérents ou non de l’association, à ne pas confondre, dans le brouhaha actuel sur les difficultés financières du Collège, ce qui ressort de la prestation et ce qui ressort de la gestion.
Le Collège Cévenol demeure un établissement exemplaire et unique. Le documentaire diffusé en avril dernier sur France 2 en est un parfait témoignage. Les équipes sont là, toujours à pied d’œuvre, elles seront encore là l’année prochaine, comme il se doit. Et plutôt plus mobilisées et ragaillardies que jamais eu égard à tout ce qui s’est mis en œuvre récemment.
Oui, le Collège Cévenol a par ailleurs des difficultés financières qui lui imposent de reconsidérer ses méthodes de gestion et de gouvernance. Cela ne se fera pas sans fortes remises en causes ni changements utiles et profonds. C’est d’ailleurs souvent en temps de crise qu’enfin peuvent apparaitre de judicieuses reformes qui étaient jusque là évitées. La crise actuelle est donc bien une opportunité et non un handicap pour le Collège. Et l’APECC s’emploie qu’à cette occasion, ce qui lui semblait nécessaire et indispensable au développement du Collège soit mis en œuvre. C’est en cours. Et les premiers effets se feront sentir dès la rentrée de septembre 2010.

Christophe Geoffroy
Président de l'APECC