Le Collège Cévenol et la non violence

Le 21 septembre, lors de la journée Internationale pour la paix, sur le parvis du Batisco, bâtiment scolaire du Collège Cévenol, un texte de Ban Ki-Moon (Secrétaire général des Nations unies) sur la paix a été lu. La paix et la non-violence sont à l'origine de l'établissement. e si aujourd'hui, dans le monde entier, une sensibilité nouvelle s'éveille, le collège s'inscrit depuis longtemps dans cette démarche : la non-violence existe quand la société place le développement de chaque être humain comme priorité et lorsque l'éducation et les conditions de vie progressent pour tous. Hier une marche mondiale pour la paix et la non-violence était organisée. Chacun a pu participer a travers des actes simples. Avec un jour d'avance, le 1er octobre à l'initiative de Marie Catherine Efkhanian et Jean Henri Teyssier, des élèves et adultes du Cévenol ont constituée le symbole vivant de la non-violence. Chacun portait un ruban jaune en signe de paix. Quelques jeunes se sont placé au centre du symbole pour lire des citations. A l'intérieur du bâtiment scolaire, des textes sur le sujet sont affichés. Les enseignants ont profité de l'occasion pour des réflexions en classes autour de cette notion : la non-violence est la meilleure qualité de l'être humain.

Valérie Pierre - la Tribune - 02/10/2010



Le symbole vivant de la non-violence ? On le voit bien se développer en maintes manifestations mais d'où vient-il donc ? J'ai cherché pour vous...