Avec l'aimable autorisation de son auteur, voici la seconde lettre du nouveau président Claude Le Vu adressée à l'ensemble des membres de l'AUCC. Elle constitue, comme la première lettre du mois de juin dernier, une heureuse et bienvenue réouverture à plus de communication ce qui ne peut que profiter à la mobilisation nécessaire de tous autour des enjeux du Collège Cévenol.

Association Unifiée du Collège Cévenol

Le Chambon, le 30 octobre 2010

Chers membres de l’A.U.C.C.,
Chers amis,

L’Assemblée Générale Extraordinaire du 26 juin dernier a été l’occasion de rencontrer bon nombre d’entre vous, d’informer et d’échanger. Je tiens, au nom du Conseil d’Administration, à adresser mes vifs remerciements à tous ceux qui ont fait l’effort de se déplacer pour participer à cette A.G.E., venant parfois de très loin, par un week-end ensoleillé et, il faut bien le dire, pour un ordre du jour très restreint (Autorisation d’accorder la garantie d’une inscription hypothécaire à notre banque), mais néanmoins vital pour la situation de trésorerie du Collège. Merci également à tous ceux qui ont délégué leurs pouvoirs, car, sans leur démarche nous n’aurions pas réuni le quorum qui fut atteint à 3 voix près ! Tout ceci a montré tout l’intérêt que les uns et les autres portent au renouveau de notre Collège.
Pour ceux qui n’ont pas pu se joindre à notre assemblée, les points marquants en ont été :
- La résolution autorisant l’octroi de garantie hypothécaire dans le cadre d’un emprunt, qui a été adoptée à l’unanimité
- Le débat précédant le vote a permis de préciser que les biens donnés en garantie hypothécaire consistaient en trois bâtiments (Tagheïa, Modzanga et Bonkoya), représentant seulement 7,2 % de la valeur du patrimoine du C.C. (selon expertise de 2007)
- Les membres du Conseil d’Administration renouvelé ainsi que ceux du Bureau ont été présentés à l’Assemblée
- Il a été répondu aux questions sur la situation financière du C.C. (critique), le dépôt d’un dossier de candidature au label « Internat d’excellence » (accélérateur potentiel de renouveau, mais non vital pour l’établissement), le recrutement d’un nouveau chef d’établissement (processus engagé très tardivement en raison d’une démission reçue seulement le 28 mai !)
Au cours de l’assemblée, j’ai par ailleurs pris trois engagements :
1) celui de vous informer plusieurs fois par an de la vie de notre association. Cette lettre s’inscrit dans ce cadre.
2) celui de relancer les trois commissions créées le 19 décembre 2009, sous l’égide de la FPF, puis mises en sommeil. Il s’agit de commissions de réflexion et d’action dont l’objectif est d’accélérer le renouveau du C.C.. Elles sont composées d’au moins un membre du C.A. de l’A.U.C.C., et d’un délégué des entités suivantes, si elles le souhaitent : FPF, A.A.C.C., APECC. Les intitulés des commissions sont :
- « statuts »
- « projet et communication »
- « ressources et recrutement »
Les trois commissions sont d’ores et déjà actives.
3) celui de réunir à l’automne une Assemblée Générale (A.G.O. et/ou A.GE.) pour faire un point d’étape, sans attendre l’A.G.O. formelle de février. Il a été précisé que, dans un souci d’efficacité, cette A.G. pourrait, le cas échéant, être l’occasion de faire appel à votre vote sur des résolutions que présenterait le C.A. comme par exemple la refonte des statuts de l’A.U.C.C..
Cette Assemblée Générale a été fixée au samedi 4 décembre à 14 heures, au Collège
Avant de vous adresser cette deuxième communication, j’ai souhaité attendre que les éléments majeurs que sont le recrutement du chef d’établissement et la rentrée scolaire soient clarifiés.
Principaux évènements survenus depuis l’AGE :
- Embauche le 6 août 2010 de Monsieur Philippe Bauwens, Directeur, chef d’établissement. Philippe Bauwens a 61 ans et a été pendant 29 années chef d’établissement dans des établissements privés sous contrat. Il a pris ses fonctions le 20 août et je l’ai accompagné jusqu’à la prise d’effet de son contrat, le 1er septembre.
Il ne fait pas de doute que son expérience sera fort utile au C.C..
- Effectif de rentrée : la situation est critique car le reflux du nombre d’élèves se poursuit. Ils sont 160, soit une vingtaine de moins que l’an dernier. La déception fut d’autant plus grande qu’au moment de son départ, début août, Monsieur Larroque escomptait un nombre d’élèves égal ou supérieur à celui de l’an dernier. Davantage de rigueur s’imposera donc en matière de prévision, comme dans d’autres domaines. L’analyse de cette détérioration est difficile à apprécier. Sont pêle-mêle en cause : l’attractivité du lycée de Monistrol, totalement rénové et de celui du Cheylard, très élitiste, qui est classé parmi les meilleurs établissements de France, l’insuffisance de nos propres résultats au bac (environ 70% de réussite, mais en incluant les candidats dont la langue maternelle n’est pas le français, ou qui n’ont pas fait leurs études dans le système scolaire français), nos coûts de scolarité et surtout d’internat, la rumeur persistante sur le plateau, et entretenue, de la fermeture du C.C. à la rentrée etc.
L’essentiel est maintenant de tout mettre en œuvre pour rebondir. Nous ne transformerons pas notre établissement en « boîte à bachot », pas plus que nous ne refuserons les élèves aux résultats scolaires médiocres sans leur donner leur chance ; nul ne sera laissé sur le bord de la route pour des motifs autres que comportementaux susceptibles de nuire à la collectivité. Nous nous honorons d’accepter les dossiers de jeunes en rupture de scolarisation, dût notre taux de réussite aux examens en souffrir. Il en va du respect de nos valeurs.
En revanche, nous ne considèrerons pas que l’objectif de réussite scolaire soit secondaire au C.C., au motif que nos valeurs sont l’humanisme, la tolérance, l’ouverture d’esprit…. Cette réussite doit être l’un de nos objectifs. Il en va du sens des responsabilités, et probablement aussi du redressement de l’établissement. Dans ce domaine également, davantage de rigueur s’impose à toutes les parties prenantes.
- « Internat d’excellence » : il nous a été signifié verbalement par le M.E.N. qu’après examen par la D.A.J. du ministère, la « loi Falloux » rendait les établissements privés, fussent-ils sous contrat, inéligibles au label global d’ « Internat d’excellence » et donc à l’obtention de fonds publics pour la rénovation de nos locaux et matériels pédagogiques. Ces établissements pourraient cependant être éligibles à l’obtention de places labellisées « I.E. » !. Si nous l’étions se poserait la question de l’intérêt d’un tel label alors qu’aucune subvention ne nous serait attribuée. Nous examinons actuellement si des montages juridiques pourraient nous conduire à l’éligibilité « globale ». - Plan de restructuration : le plan a été mis en œuvre. Le manque de ressources lié au faible nombre d’élèves nous a malheureusement contraints à l’appliquer dans son intégralité. Il s’est traduit par cinq licenciements dont un départ volontaire. En outre nous avons reçu deux démissions et accepté une demande de congé sans solde d’un an.
- L’activité de notre E.U.R.L. « Ceven’Accueil » a été bonne pendant l’été, sans toutefois que nous en connaissions le résultat économique et comptable pour l’instant. Nous envisageons d’étendre cette activité pendant d’autres périodes de congés scolaires.
Les perspectives de renouveau de notre Collège sont bien présentes, mais elles seront fonction du travail de toutes les équipes de l’établissement, du conseil d’administration et de son bureau, et également de toutes les solidarités qui ne manqueront pas de se manifester.
Perspectives financières : la situation est toujours critique, en particulier en raison du faible nombre d’élèves. La commission « Ressources «& recrutement » travaille à l’amélioration de la situation.
Elle ne pourra toutefois vraiment agir, en particulier en matière de levée de fonds, qu’à partir d’une communication de qualité s’appuyant sur un projet crédible et mobilisateur ; ces éléments sont en cours d’élaboration au sein de la commission « Projet & communication ». Les principaux volets (stratégie de redéploiement, identité graphique, rénovation du site internet..) seront finalisés avant la fin de l’année.
Perspectives éducatives et pédagogiques :
- Nécessité d’améliorer les résultats scolaires tout en maintenant et développant les activités éducatives, culturelles et sportives. Cela supposera des efforts et une dose de discipline. - Impératif de repenser et développer la dimension internationale du C.C., sous tous ses aspects : échanges, diplômes, partenariats..
- Objectif de retrouver non seulement une vraie crédibilité sur le plateau, mais d’y devenir l’établissement de référence
- Exigence de réorganiser les activités de l’internat pour avoir des « internes heureux ».
Ces objectifs devront être atteints en mettant en exergue notre caractère propre et notre attachement à nos valeurs fondatrices d’humanisme et de tolérance.
L’urgence est à l’amélioration de l’image, de la notoriété et…de la situation financière de notre Collège ! Vous pouvez tous y contribuer activement, par votre implication personnelle sur tel ou tel de ces points prioritaires et l’effet « réseau » fort bien développé par l’AACC par exemple.
Notre Assemblée Générale « point d’étape » du 4 décembre constituera une excellente opportunité d’échange sur les actions à mettre en œuvre pour le rayonnement de ce Collège, qui nous est si cher.
Bien sincères et cordiales salutations

Claude Le Vu
Président du conseil d’administration de l’A.U.C.C.
PS : vous pouvez concrètement aider le Collège en contribuant financièrement (ex : dons et ISF défiscalisés, taxe d’apprentissage), personnellement ou par information diffusée au sein de votre réseau. Toutes les modalités sont sur le site du Collège : www.lecevenol.org. Ne laissez pas passer la fin de l’année pour les dons défiscalisés !