L’AACC adhère à l’Association Paul Ricœur

Au mois de mai 2010, nous avions eu le plaisir, Thierry Maous et moi, Laurent Pasteur, de nous retrouver au 83 boulevard Arago pour l’inauguration du Fonds Ricœur. Lui en voisin, moi en dilection filiale ;-). L’un et l’autre surtout passionné, et par l’œuvre de Paul Ricœur, et par le plaisir de le compter parmi nous, anciens du Collège Cévenol.

Paul Ricœur, qui fut présent au Collège Cévenol de 45 à 48, puis y revint si souvent par la suite (notamment comme administrateur), demeure pour moi, comme pour tant d’autres, comme il l'était pour André Trocmé et Edouard Theis, pour mon père aussi, une référence morale et philosophique. Il est donc possible à chacun aujourd’hui d’approfondir encore cette pensée et de la maintenir bien vivante grâce à ce magnifique espace documentaire maintenant accessible à tous à l’Institut protestant de théologie (IPT) de Paris. Il y rassemble les 12 000 livres de Ricœur, souvent annotés de sa main, et toutes ses archives. C’est également un centre de recherches, « un lieu où poursuivre les dialogues que le philosophe avait initiés », précise Olivier Abel, président du conseil scientifique du fonds. C’est pour mieux accompagner toutes ces initiatives autour de Paul Ricœur (fond documentaire, colloques, recherches, publications, etc…) que l’Association Paul Ricœur a donc été instituée hier soir.

L’annulation de l’AG de l’AUCC nous a offert l’opportunité d’une disponibilité inespérée pour nous rendre à ces « Journées d’ouverture du fonds Ricoeur » des 2, 3 et 4 décembre 2010 et, surtout, de participer à la première assemblée générale de l’Association Paul Ricœur.

L’occasion à Paris de retrouver nos amis Chambonnais, Eliane Wauquiez et Gérald Bollon notamment, d’évoquer de pertinentes perspectives sur la mise en valeurs des liens entre Ricœur et le Collège Cévenol avec Olivier Abel et François Dosse et les possibles actions communes avec l’AACC avec Jacques Mistral et Alain Brigodiot, respectivement président et trésorier de l’Association.

Enfin l’émotion de retrouver encore de nouveaux anciens du Collège Cévenol et non des moindres, Jean-Paul Ricœur, son fils ainé, qui y fut élève de 46 à 47.

Toute la famille de Paul Ricoeur saluée par l'assemblée (au centre, 5eme à partir de la droite, Jean Ricoeur, ancien élève)

L’Association des Anciens du Collège Cévenol a officiellement adhérer à l’Association Paul Ricœur. Je vous invite à en faire chacun autant afin d’accompagner cette heureuse initiative.

Le site sur le Fonds Ricœur vous donnera toutes les informations complémentaires que vous pouvez souhaiter sur ses activités, ainsi que sur celle de l’Association. Vous y trouverez aussi un bulletin d’adhésion bien sur ! Nul doute que nous serons nombreux, anciens du Collège Cévenol, à nous retrouver dorénavant plus souvent encore en ces lieux.

L'Association des Anciens va d'ailleurs proposer au Collège Cévenol, en partenariat avec la municipalité du Chambon-sur-Lignon, d'y organiser une manifestation en 2013 à l'occasion de l'année de la commémoration du centenaire de la naissance de Paul Ricœur.

"Je ne pourrai jamais oublier que j'ai été accueilli, à mon retour de captivité, dans le milieu de la non-violence, au Chambon-sur-Lignon, où je fus professeur de philosophie au Collège Cévenol, de 1945 à 1948. Durant les cinq années de guerre, des habitants du Chambon-sur-Lignon ont été des résistants nonviolents, protégeant et cachant de nombreux Juifs, avant de les faire passer en Espagne ou en Suisse. Je demeure très reconnaissant aux pasteurs Trocmé et Theis de la visée morale et spirituelle qu'ils m'ont léguée." Extraits de l'interview de Paul RICOEUR "Pour une éthique du compromis" octobre 1991