ASSOCIATION DES ANCIENS DU COLLÈGE CEVENOL

18 décembre 2010

Chers amis,

Claude Le Vu, notre nouveau président du Collège Cévenol (AUCC), a impulsé en quelques mois les actions urgentes et difficiles qui s’imposaient : réduction des charges, financements immédiats, recrutement de qualité pour la direction de l’établissement et nouvelles compétences bienvenues pour le conseil d’administration. D'ailleurs, nous l’avons souligné lors de notre dernière assemblée. En effet, nous savons qu’à défaut le Collège Cévenol aurait été précipité dans la faillite où on le conduisait. Nous avions dénoncé cette incurie, nous nous sommes battus pour que les choses changent. Elles sont en train de changer : le Collège est mieux gouverné. Est-il sauvé pour autant ? Peu s’en faut ! Son manque de trésorerie immédiate pourrait toujours lui être fatal. C’est là toute l’urgence du courrier que nous adresse Claude Le Vu.

Aujourd’hui donc, le Collège Cévenol fait encore appel à chacun d’entre nous. Et l’Association des Anciens se solidarise totalement et sans hésiter avec cette démarche.

Au-delà, et plus que jamais, elle veillera à accompagner le bon emploi de ce soutien. Car pour le sauver, le Collège doit aussi et surtout affirmer une forte et véritable ambition et ce dès maintenant. Il lui faut être doté d’une authentique vision digne de son histoire et de son potentiel. D’un véritable projet éducatif porté, partagé, habité par tous ceux qui sont les seuls détenteurs de l’esprit du Collège : les enseignants et les salariés du Collège, les habitants du Chambon et du plateau, les anciens de toutes générations et les amis de toujours, trop nombreux pour être tous cités ici.

Cette exigence, elle demeure la nôtre. Nous continuons à l’affirmer et à l’exprimer au sein de l’AUCC. Nous continuerons à agir ainsi pour que le Collège Cévenol conserve son extraordinaire potentiel et son ambition première : offrir une éducation à la culture de la paix et de la non-violence, proposer un véritable cursus scolaire international, être ouvert à tous, attentif à chacun, pour développer le meilleur de soi-même, à savoir l'excellence scolaire ou un épanouissement en tout autre domaine. Nous voulons que ce soit bien là le principal enjeu et la dynamique de la prochaine assemblée générale de l’AUCC en février prochain.

Alors OUI, encore une fois, soutenons le Collège. OUI, le Collège Cévenol, à nouveau, appelle à l’aide financière. OUI, beaucoup ont déjà donné et OUI, nombre d’entre eux ont été déçus de ce qui s’en suivit : pas de communication en retour, mauvaise gestion, dilapidation du patrimoine, et autisme à toutes observations. OUI, en aucun cas, le Collège ne saurait se survivre avec des colmatages de trésorerie. Et aujourd’hui, OUI, nous osons croire que les travers du passé ne sauraient se reproduire car nous sommes certains, qu’avec nous, tous ensembles, nous y veillerons.

Enfin, si d’aucuns pouvaient n’agir que symboliquement, souvenez-vous de cette légende : Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! ». Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Alors que chacun fasse sa part comme il l’entend, quel que soit le montant de son soutien.
Toutes les indications se trouvent dans le courrier de Claude le Vu que je vous invite à lire.

Laurent Pasteur
Président de l’Association des Anciens du Collège Cévenol