Le bureau de l'association des parents d'élèves du Cévenol s'est réuni longuement ce mercredi après-midi.

L'APE réitère son soutien à l'équipe de direction et insiste sur la pleine confiance accordée au directeur Philippe Bauwens. Celui-ci a explicité un certain nombre de points à l'occasion de cette réunion. Il nous a donné l'assurance qu'à aucun moment le mot "viol" n'a été prononcé lors de l'inscription, ni à d'autres étapes de la scolarité de l'auteur des faits.

L'APE fait état de sa profonde révolte et de questionnements récurrents face au fonctionnement des services de la justice qui décident, d'une part de maintenir en milieu ouvert un jeune potentiellement dangereux, d'autre part, laissent seuls ses parents dans la recherche d'un établissement scolaire pouvant l'accueillir.

Le souci de l'APE est d'alerter les institutions de manière formelle sur les dysfonctionnements criants mis en lumière avec ce drame, par exemple par un courrier adressé au ministre de
l'Education nationale. Le bureau sollicite la contribution des parents qui auraient une compétence en matière juridique pour le guider dans cette démarche.
Samedi après-midi, les obsèques d'Agnès auront lieu à Paris. Pour l'occasion, plusieurs familles de Haute-Loire accompagneront leurs enfants qui souhaitent assister à la cérémonie. Les
enfants qui souhaitent se rendre à Paris, et dont les parents ne peuvent s'en occuper, pourront se joindre à eux. Pour cela, il est indispensable de se manifester auprès de l'APE, au plus tard
ce jeudi 24 novembre à 17 heures. Une décharge sera demandée.

Nous mettons à la disposition des élèves un cahier leur permettant d'écrire ou de dessiner. Ce cahier sera remis à la famille d'Agnès samedi. Si vous souhaitez transmettre un message à la
famille d'Agnès, vous pouvez par mail nous le faire parvenir. Nous le joindrons au cahier.

Afin d'éclairer largement les familles du Plateau qui confient leurs enfants au Cévenol, et au-delà, les personnes touchées par cette affaire, tout particulièrement celles ayant pris part aux
recherches lors de la disparition d'Agnès, une rencontre est organisée mercredi 30 novembre, à 20 heures, aux Bretchs au Chambon-sur-Lignon.

PS : nous joignons deux articles, parus dans la presse locale de Haute-Loire, que toutes les familles n'ont pu se procurer.

- "Ils veulent garder Agnès dans leur cœur"
- "L'APE conserve confiance en l'équipe du Collège"

La famille Marin nous a informé de la célébration des obsèques. Camarades et proches y sont conviés.
M. MARIN rappelle que rien ne doit être communiqué sur cela aux médias.