Haute-Loire - Télévision. Trois mois après, retour sur l’affaire Agnès sur France 3 Auvergne et Rhône-Alpes

lors-du-tournage-au-chambon-sur-lignon-avec-les-parents-d-eleves-photo-fabienne-mercier.jpgLors du tournage au Chambon-sur-Lignon, avec les parents d’élèves. Photo F. Mercier

Ce soir, les journalistes des rédactions Rhône-Alpes Auvergne proposent une série de reportages sur le thème Ados en danger. Trois mois après les faits, Gérard Rivollier et Elodie Monnier reviennent sur l’affaire Agnès qui a marqué le Chambon-sur-Lignon et tout un pays.

Aujourd’hui, sur France 3, après Soir 3, à 22 h 30, en Auvergne et Rhône-Alpes, sur le thème « Ados en danger », un magazine traite de l’affaire Agnès, tout en prenant de la hauteur. Trois mois après les faits et l’emballement médiatique « Enquêtes de régions » est revenu sur les lieux du drame.
À l’écart de l’émotion, Elodie Monnier et Gérard Rivollier ont rencontré des jeunes et leurs parents, des habitants du Chambon-sur-Lignon et des soutiens au collège, parmi lesquels Luc Ferry, ancien ministre de l’Éducation nationale.
Le récit des journalistes présente le travail de deuil opéré depuis trois mois.
Un autre collège apparaît dans le reportage de Mahia Mokrani et Didier Albrand tourné dans le quartier La Villeneuve, à Grenoble.
Un quartier embrasé en juillet 2010 où se situe le collège Lucie-Aubrac du « Réseau Ambition Réussite » qui tente d’apporter des réponses quotidiennes à une question préoccupante : « une école sans violence : comment ? »
Le troisième reportage évoque des violences sexuelles exercées en groupe par des ados.
Un des condamnés parle à Olivier Martin, Laure Crozat et Thierry Swiderski. Ce jeune bénéficiant d’un sursis et d’une mise à l’épreuve, est accompagné par les services sociaux et judiciaires.
Violences sexuelles, scolaires, urbaines. Peut-on comprendre et soigner la souffrance des ados ? Comment réagir pour leur permettre de s’en sortir ? Daniel Despin pose ces questions à Laurent Mucchielli, sociologue spécialisé en criminologie et Didier Jourdan, spécialiste des sciences de l’éducation.

Fabienne Mercier - Le Progrès