plaque_chambon_FICHE.jpg
Dans "Le Journal du Chambon sur Lignon" n°100 de Decembre 2011

La banalité du Bien

C’était en mai 2009, à l’occasion du 70ème anniversaire du Collège Cévenol organisé par Laurent Pasteur et quelques amis…
Tout a commencé par une petite phrase prononcée par Claire Abel-Souvignet pendant le Parcours de la mémoire face à la plaque commémorative des Justes : “Voilà l’histoire du passé, mais où en est le Plateau et le Chambon dans l’accueil aujourd’hui ? ”. Un peu plus tard nous avions rendez-vous vous avec Gérard Bollon, pour qu’il nous parle des résistances sur tout le Plateau Vivarais- Lignon.

En rentrant à Paris nous avions décidé de faire un film. Les premiers témoins que nous avons rencontré étaient Maurice Wiener et Jacques Stul : le premier gardait un très bon souvenir de la période chambonnaise, le second un très mauvais ! Avec des points de vue aussi différents, nous avons compris immédiatement que nous étions en face d’un sujet très riche.

Le film et la trentaine d’heures d’entretien seront proposés au Lieu de Mémoire qui verra prochainement le jour au Chambon-sur-Lignon. Nous mettrons à disposition ce même matériel dans d’autres lieux, si les villages du Plateau souhaitaient en créer, comme il en existe dans le Piemont italien. En tournant “le 8 pour 1000” un prochain documentaire sur les Vaudois - les protestants italiens - nous avons visité le musée principal qui leur est consacré à Torre Pelice. Neuf musées complémentaires existent dans les villages et hameaux aux alentours. Dans une ferme, dans une grange, une ancienne salle de classe… Il faut demander à un voisin de venir en bénévole ouvrir ; il assure la visite et referme derrière vous…

Nous continuons à tourner sur l’histoire du Chambon-sur-Lignon et du Plateau et dans quelques mois nous vous proposerons un 52 mn.

Thierry Maous, réalisateur, et Silvia Salamon, productrice