Ce livre a été écrit par Olivier Hatzfeld, professeur et membre du conseil d’administration, en 1989, à l’occasion de la commémoration des 50 ans du Collège Cévenol.

Ce livre, épuisé, est très précieux à tous ceux qui l’ont lu. Il fait aussi cruellement défaut à ceux qui voudraient tant le lire. C’est pourquoi, en accord avec les ayants droits, nous mettons enfin à la disposition des personnes intéressées, le texte complet de cet ouvrage.

Vos commentaires ne manqueront pas d’enrichir et illustrer cette petite histoire. Puisse-t-elle également susciter la vocation d’écrire les années qui suivent.

OLIVIER HATZFELD

LE COLLÈGE CÉVENOL à CINQUANTE ANS

PETITE HISTOIRE D’UNE GRANDE AVENTURE


couv_CC_50.pngÉdité par Le Collège Cévenol et achevé d’imprimer en avril 1989 sur les presses de J.-F. Manier, imprimeur photograveur à Cheyne, 43400 Le Chambon-sur-Lignon. Dépôt légal 2e trimestre 1989

Sur tout cela, un air vif et pur, les parfums des bois alentour, les brouillards et même les nuages de pluie dès le début de septembre, la solidité du grès, même des maisons neuves. Dans quelque chose malgré tout dans l’ensemble de sympathique et de pas du tout camelote.

Francis PONGE
Petite suite vivaraise

 

AVANT-PROPOS

 

Ce n’est pas sans crainte que l'on peut tenter d’écrire l’histoire du Collège Cévenol, et en sachant que l'auteur et l’ouvrage resteront toujours inférieurs à leur sujet.

En d'autres temps, il aurait convenu d’invoquer les Muses avant de raconter cette histoire.

L’existence du Collège Cévenol en effet, au cours de cinquante années, a été une grande aventure qui permet maintenant à un modeste village du haut Velay d'être connu au loin dans le monde. Mais la réputation du Collège n'est pas ce qui importe; l’important est la réalité de l’œuvre accomplie. Ceux qui ont passé quelques années, ou une part de leur vie, au Collège n’ont pu y rester indifférents. On aime ou n'aime pas; mais le plus souvent on aime; et avec intérêt, avec goût, avec passion souvent on y travaille et on prend une part de la vie du Collège, qu'ou soit élève, ou surveillant, ou cuisinier, ou professeur. Écrire une petite histoire de ce qui a été une aventure ou une passion, c'est en perdre la dimension.

L'histoire du Collège est celle d'hommes et de femmes. Il est vrai que l’histoire doit tenir compte des circonstances politiques, sociales et économiques où s'est inscrite leur action. Mais certaines personnalités ont dominé les circonstances et ont réalisé ce que personne n'aurait fait à leur place. Pour ne pas parler de ceux d’entre eux qui pourront lire ces lignes, on ne peut penser à l’histoire du Collège sans évoquer les figures d'André Trocmé, d'Édouard Theis, de Carl Sangree, de Lucie Pont, et d'autres. On aurait envie de s'attarder à leurs portraits, de tracer l'itinéraire de leurs vies. Nous ne le ferons pas. Certains d'entre eux ont écrit des fragments de leurs souvenirs; ils étaient trop modestes pour ne pas craindre de figurer dans une sorte de Vie des Saints, et nous respecterons cette volonté d'effacement. Nous nous tiendrons à notre sujet, qui est l’histoire du Collège.

De même, il serait facile et amusant de collectionner les anecdotes et récits pittoresques, parfois drôles, parfois tragiques. Le Collège a été le lieu de nombreuses petites comédies et tragédies, et de beaucoup d'émotions. De tels récits perdraient à être écrits. Il vaut mieux laisser aux rencontres d'anciens le plaisir de les renouveler.

L'idée d’écrire une histoire du Collège n'est pas neuve. Pour le vingtième anniversaire du Collège, une brochure a été éditée, constituant un numéro spécial des Nouvelles du Collège; une nouvelle brochure a été publiée en 1975 pour le lancement de la fondation André Trocmé, sous le titre: Histoire des débuts du Collège Cévenol. Un travail plus important, intitulé: 30 ans d'histoire du Collège Cévenol, a été réalisé par M. Theis; il en a écrit lui-même des parties, et pour d'autres a laissé la plume à M. Trocmé, Mme Lavondès, Mme Sangree et d'autres. On aurait pu éditer cet ensemble de textes, sans le corriger, et se contenter d’y ajouter une suite concernant les vingt dernières années.

Le conseil d’administration de l'Association du Collège Cévenol, qui a souhaité en juin 1988 que la présente Histoire du Collège soit publiée pour le cinquantième anniversaire, le 30 avril 1989, ne s’est pas arrêté à cette solution. D’abord pour donner à ce volume une unité de ton; aussi et surtout, parce qu’en vingt ans le point de vue change. A la lumière des dernières années, certains événements anciens peuvent prendre une autre importance ou une autre coloration. C’est pourquoi nous nous sommes mis au travail, mais en utilisant largement les textes précédents; en utilisant aussi les témoignages de plusieurs des acteurs de cette histoire.

Le temps a cependant manqué pour consulter tous les documents et interroger tous les témoins. On peut espérer que le modeste travail que nous présentons sera à son tour corrigé, complété, remplacé. C'est la vie. Notre projet initial était d’agrémenter ce volume de plusieurs pages d’illustrations. Faute de temps, et malgré l'aide de quelques amis, nous n'avons pas pu réunir une collection de photographies qui aurait couvert toute la période, toutes les activités du Collège, toutes les personnalités qui y ont passé.

Plutôt que de publier une série incomplète, et qui susciterait des regrets, nous préférons lancer un appel à tous ceux qui détiennent des photographies intéressantes: qu'ils nous en envoient un double, et nous essayerons de publier un volume d’illustrations l'an prochain(1).

 

(1) Photographies en noir et blanc de préférence; suffisamment nettes et contrastées; avec une légende indiquant au moins le nom de l’auteur et du détenteur du document, la date, le lieu, le sujet; si possible, des photos qui n'aient pas été déjà publiées.

 

 

© Extrait de LE COLLÈGE CÉVENOL À CINQUANTE ANS – Petite histoire d’une grande aventure - OLIVIER HATZFELD
Tous droits réservés - Éditeur Collège Cévenol - Dépôt légal 2e trimestre 1989 – Version numérique AACC 2013