Une première soirée humanitaire réussie au Collège Cévenol

L’antenne du CADA (Centre d’accueil des demandeurs d’asile) du Chambon-sur-Lignon, ouverte sous l’égide de l’association Pierre Valdo, entre dans sa treizième année d’existence. Elle a pour mission d’assurer l’hébergement, l’accompagnement social, sanitaire et médicale treize familles (52 personnes) demandant protection suite à des persécutions subies de la part de la police ou de la justice de leur pays, pour appartenance politique, syndicale…

Cada_CC_2013.png

Le séjour peut durer de dix-huit mois à deux ans avant que les autorités rendent leur décision sur les procédures d’asile engagées. Les adultes, n’ayant pas le droit de travailler durant cette période, mettent à profit ce délai pour faire l’apprentissage du français, ou bien effectuer divers travaux de jardinage. Les enfants, au nombre de vingt cinq, sont scolarisés sur la commune. Si la structure dispose aujourd’hui d’un centre d’accueil pouvant héberger les familles, ce n’était pas le cas lors de l’installation de l’antenne en 2000. C’est le Collège Cévenol, fort de sa longue tradition d’accueil, qui a alors fourni les logements nécessaires.

Les élèves du Collège ont ensuite nourri cet échange en organisant des animations auprès des enfants réfugiés. La soirée à titre humanitaire organisée jeudi soir par la nouvelle équipe de direction du Cévenol voulait souligner ce lien fort entre les deux structures, qui se poursuit depuis treize ans.Un repas était offert aux résidents suivi d’un spectacle à la salle François Lod.

La joie d’être ensemble était palpable et les sourires ont éclairé les visages pour un soir.

Fabienne Mercier - LE PROGRES - LUNDI 25 FÉVRIER 2013