photo.jpg

QUESTIONS A MARIE-HÉLÈNE HUART,Présidente de l’association des parents d’élèves.

« Le Cévenol est, et reste, un lycée à part »

Quel rôle joue l’association des parents d’élèves (APE) au Cévenol ?

Le collège lycée international est spécifique puisqu’il accueille aussi bien des jeunes du Plateau que des adolescents de toute la France et, bien sûr, du monde entier avec un internat permanent.À ce titre,nous servons d’interface entre les familles éloignées et la vie au collège. On n’en oublie pas de participer aux fêtes du village comme le 28 avril la fête des Jonquilles, et de proposer des animations pour récolter de l’argent en vue de financer des sorties scolaires. C’est dans ce but que nous vendons toujours des écharpes. L’APE est intimement associée au projet de refondation de l’établissement mis sur orbite.

Êtes vous inquiète quant à l’avenir de l’établissement ?

Nous travaillons pour l’avenir et nous n’envisageons pas de fermeture. Un projet ambitieux est actuellement déployé et nous devons avoir confiance dans les personnes qui gèrent le lycée. L’établissement doit jouer sur sa spécificité. Le Cévenol est, et reste, un lycée à part. Contrairement aux clichés qui ont la vie dure, le Cévenol n’est pas un établissement dangereux. Pour les produits illicites, c’est un phénomène qui n’a pas plus d’acuité au Chambon-sur-Lignon qu’ailleurs.

Le procès du meurtre d’Agnès Marin approche. Dans quel état d’esprit les familles se trouvent elles ?

Les parents redoutent l’effet du procès,pour les jeunes d’abord en pleine période d’examens. Et pour l’image du Cévenol, à l’heure où les familles font des choix pour la rentrée. Nous sommes surtout scandalisés par le choix de la date. Matthieu va être jugé au mois de juin, au Puy en Velay. À cette même période , tous ses anciens camarades vont passer leurs examens, dans la même ville. Le meurtre a été très douloureux pour beaucoup de jeunes. Nous avons le sentiment que rien n’est fait pour protéger nos enfants.Tout comme le fait que le parquet organise une retransmission vidéo à l’attention des médias. Si ce procès devait se dérouler à huis clos car il concerne des mineurs, alors il devait l’être pour tout le monde.

Comment s’était déroulée la reconstitution des faits en juin ?

Là aussi, c’est scandaleux d’avoir organisé la reconstitution alors même que tous les élèves étaient encore au Cévenol. Nous avions demandé que ce soit décalé d’une semaine. Le lycée aurait alors été vide. Nous n’avons pas été entendus. Heureusement, nous avons pu emmener les jeunes à l’extérieur ce jour là pour leur épargner un nouveau choc psychologique. Je constate avec dépit que l’on met en route des cellules psychologiques au moment des faits,puis on a le sentiment que tout le monde s’en lave les mains ensuite.Or, le drame est omniprésent dans l’esprit de nos enfants.Et le choix de cette date pour le procès nous semble relever de l’acharnement.

Propos recueillis par Fabienne Mercier - La Tribune Le Progrès - 1er avril 2013

Voir aussi dans le même article : Le Collège Cévenol mise sur les sections sportives et artistiques


Repères

Des rencontres

Deux réunions d’information sont organisées. L’objectif est de faire découvrir les filières du collège-lycée international et son nouveau projet autour des pratiques sportives et artistiques.Marie-Hélène Huart, la présidente de l’association des parents d’élèves, le pasteur Andréas Braun, des représentants des équipes pédagogiques animeront la rencontre.

Privé sous contrat

Le Collège Cévenol est un établissement privé sous contrat d’association. Le salaire des enseignants est pris en charge par l’État, ainsi que certains frais de fonctionnement de l’externat. Le reste étant à la charge de l’établissement et des familles.

Collège Cévenol, Chemin de Luquet au Chambon-sur-Lignon.
Tél. 04 71 59 72 52.