Plusieurs projets semblent en lice pour succéder au Cévenol

plusieurs-pistes-sont-envisagees-pour-que-le-site-soit-reexploite-archives-le-progres.jpg

Des investisseurs sont venus découvrir le campus de 15 hectares et ses installations.

La première des hypothèses est un nouveau lycée qui ressemblerait à ce qui existe déjà, avec une nouvelle équipe et un ancrage artistique et sportif.

Autre projet avancé, et comme nous le révélions, le 25 janvier, dans les colonnes de La Tribune-Le Progrès : une école hôtelière haut de gamme. Une visite a été effectuée en présence, notamment, d’Éliane Wauquiez-Motte, maire du Chambon-sur-Lignon et candidate à sa réélection en mars ; Jean-Pierre Marcon, conseiller général du canton de Montfaucon-en-Velay et successeur annoncé de Gérard Roche à la tête du conseil général de la Haute-Loire ; Régis Marcon, l’illustre restaurateur de Saint-Bonnet-le-Froid ; et Zakari Benkhadra, le directeur de l’ENSP (École nationale supérieur de pâtisserie) d’Yssingeaux.

Samedi, André Gast, président de l’association gestionnaire, a aussi évoqué, pêle-mêle, une maison de retraite et un internat complémentaire d’un grand lycée parisien.

Décision du tribunal le 10 avril

« Si quelqu’un a une alternative à proposer, tout reste encore ouvert, a rappelé Laurent Pasteur, vice-président de l’AUCC. Il faut prendre contact dans ce cas avec l’administrateur judiciaire au Puy-en-Velay. » Les dossiers de reprise doivent être déposés avant le 27 février. Les projets éventuels seront examinés en mars pour une décision attendue le 10 avril au tribunal de grande instance du Puy-en-Velay.

Il ne faut toutefois pas se voiler la face. Beaucoup d’investisseurs pourraient préférer attendre la liquidation judiciaire avant de s’engager.

Fabienne Mercier - Le Progrès - 9 février 2014

Sur le même sujet :