Les parents d’élèves inquiets

Une certitude, pour l’heure, le Cévenol vit, dans sa forme actuelle de collège-lycée privé sous contrat, sa dernière année scolaire, au grand dam, notamment, des familles lui ayant confié leurs enfants.

« Nous faisons confiance dans les réponses du rectorat qui nous avait donné l’assurance que le Cévenol amènerait nos collégiens et nos lycéens jusqu’au passage de leurs examens, le baccalauréat et le brevet des collèges. Toutefois, nous ne serons vraiment totalement rassurés qu’une fois que le tribunal aura statué, jeudi. C’est le président du tribunal de Grande instance qui a l’avenir immédiat de nos enfants entre ses mains », indique Marie-Hélène Huart, la présidente de l’association des parents d’élèves du Cévenol.

Fabienne Mercier - Le Progrès 23 avril 2014

Sur le même sujet