Collège Cévenol, un 75e anniversaire assombri par la fermeture imminente

Le week-end de la Pentecôte a vu revenir sur le site du lycée international des anciens élèves et des enseignants, ainsi que de simples amis de cet établissement emblématique du Plateau Vivarais-Lignon et de l’histoire du protestantisme.

johann-ledez-eleve-de-1995-a-1999-et-son-epouse-geraldine-avec-leur-fille-anais-3-ans-sont-venus-de-lyon-pour-cet-anniversaire-photo-fabienne-mercier.jpg

Johann Ledez, élève de 1995 à 1999, et son épouse Géraldine, avec leur fille Anaïs, 3 ans, sont venus de Lyon pour cet anniversaire.  Photo Fabienne Mercier

Anaïs, 3 ans, ne connaîtra du Cévenol que le temps d’une journée champêtre autour d’un pique-nique avec ses parents qui habitent à Lyon.

Johann Ledez, son papa, était élève au Chambon-sur-Lignon de 1995 à 1999. Dimanche, il est venu faire découvrir à Géraldine, son épouse, le lycée où il a « passé mes meilleures années. Pouvoir côtoyer des personnes de cultures aussi différentes, c’était une ouverture inouïe. Aujourd’hui encore, j’ai des contacts avec mes camarades qui vivent au Canada, en Côte d’Ivoire, aux États-Unis… La fermeture du Cévenol, ça m’attriste. C’était une vraie richesse pour ce territoire. »

Sous les drapeaux flottant au vent, malgré un soleil généreux, la joie des retrouvailles des Cévenoliens d’hier et d’aujourd’hui était tempérée par l’imminence de la fermeture, avec liquidation judiciaire, du collège, créé par les pasteurs Théis et Trocmé, il y a soixante-quinze ans.

Fabienne Mercier - Le Progrès - 9 juin 2014

Sur le même sujet