photo-EWM.jpg Interview Eliane Wauquiez-motte
Maire du Chambon sur Lignon.

Une tradition d’accueil très ancrée

Le Chambon a une histoire partagée avec ses habitants, une tradition d’accueil très ancrée notamment. Celle-ci se renforce avec le Lieu de mémoire qui a déjà accueilli 10 000 visiteurs, dont de nombreux enfants, depuis son ouverture en juin 2013. Beaucoup d’étrangers viennent également le visiter.

Ce village a un passé intellectuel fort. Francis Ponge, Paul Ricœur mais aussi Albert Camus ont marqué de leur empreinte Le Chambon.

Évidemment, le lycée Cévenol est également fortement lié à l’histoire du village depuis sa création en 1938. Avec sa fermeture, une page se tourne.

Les domaines de la santé, du tourisme et de la formation sont des pistes pour qu’il vive différemment. Par ailleurs, je crois que nous sommes confrontés à un nouveau défi : trouver d’autres modes pour faire vivre le territoire et, ainsi, retrouver une vraie dynamique. La réhabilitation des locaux de l’école primaire, dont le préau pourrait servir de salle d’exposition, est prévue. Tout comme l’est la restructuration du club-house du golf. Enfin, nous restons attentifs à l’évolution de la maison des Genets, maison de retraite gérée par Ehpad, qui devrait passer de 40 à environ 70 lits. Nous disposons de belles infrastructures, les hébergements sont nombreux.

Le sport est important pour la commune et des projets de sport études avec le collège du Haut-Lignon sont envisagés. Le Chambon accueille des événements d’importance comme, par exemple le Tournoi international de tennis, mais aussi des événements et animations culturels, tel le festival de Musique en Vivarais Lignon.

Le Progrès - 27 juillet 2014